MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : La seconde vie de ”Béné”
10/9/2012 12:51:00 (2016 lectures)

Bénédicte Gabet-Pamart s’est installée en cours de saison dernière dans l’équipe réserve de l’ATH et celle qui a vécu tant de choses à travers le handball s’offre, à 35 ans, une autre tranche de vie.
« Bon, avant le premier match, je te cache pas que j’avais quand même la petite boule au ventre… »

Et pourtant, avant d’en arriver là, Bénédicte Gabet avait déjà connu d’autres grands moments à travers son sport, découvert à Illkirch, perfectionné à l’ASPTT, développé au FSE Achenheim.

« Le hand, je vivais avec, il représentait beaucoup pour moi. J’ai eu quelques sélections en France jeunes, M. Krumbholz m’avait même contacté une année pour me faire venir à Metz. Mais je me sentais bien ici. »



« J’ai joué avec les mères de Margot et Justine, j’étais un peu l’idole de Caro »

Et celle que tout le monde appelle “Béné” s’est construit une jolie carrière. Avec notamment le titre en N2, la montée en N1, puis en D2 avec Achenheim, entre 2001 et 2003. « J’ai joué avec Bénou (Ducrocq) qui n’était pas encore mon coach ».

Les saisons s’enchaînent, mais bientôt, il est temps de faire une pause. « Fin 2004, je me suis arrêtée pour fonder ma famille. » Avec David, son mari, ils vont accueillir Loan (désormais 7 ans, donc), puis Timéo (2 ans).

« Mais après toutes ces années, ça m’a titillé, j’avais envie de reprendre le hand. » À Weyersheim d’abord, en Excellence, après la naissance de Loan, puis à Bischwiller avant de revenir à l’ATH.

« Je jouais en “prénat” la saison dernière quand Sophie (Marangé) a fait appel à moi pour la N3. Et j’ai été franchement surprise. »

Et c’est là qu’intervient « la petite boule au ventre » pour ce retour en championnat de France. Car quitte à revenir, autant le faire bien : Bénédicte Gabet-Pamart est vite devenue indispensable, apportant toute son expérience, son savoir-faire et son efficacité sur la ligne arrière. « Je me suis surprise moi-même », dira-t-elle du bout des lèvres.

Alors désormais, elle vit de drôles de moments dans ce groupe très jeune de l’ATH II.

« Avec une fille comme Ilona (Kieffer), on a 20 ans de différence d’âge, j’ai joué avec ou contre les mères de Margot (Faveeuw) et Justine (Gall), Caro (Schneider) m’a dit que j’étais un peu son idole quand elle était petite. Alors, forcément, je me fais chambrer. Et c’est bien, je ne veux pas qu’on fasse de différence, par rapport à mon âge. On s’apporte toutes quelque chose, c’est ça qui est important. On a toutes besoin de la fille d’à côté. »

Alors, même si Bénédicte Gabet-Pamart, responsable PAO à d’Haussy à La Wantzenau, se prépare encore l’un ou l’autre sérieux mal de crâne pour parvenir à s’organiser («La gestion de l’emploi du temps, c’est une autre forme de sport… »), elle n’a surtout pas envie d’autre chose. « Ma vie de famille, c’est tout pour moi, mais j’ai besoin du handball, j’ai du mal à décrocher. »

D’autant plus que cette saison s’annonce encore sympa à vivre. « Nous allons essayer de jouer le haut de tableau, même si l’objectif de l’équipe c’est avant tout la formation des jeunes. Mais nous avons un groupe assez homogène et je sens que ça va être une bonne saison. »

Il faut toujours écouter les gens d’expérience, surtout quand ils savent montrer l’exemple, de la voix, mais aussi du geste.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail