MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : En pleine lumière
8/9/2013 9:48:00 (1265 lectures)

Les filles de l’ATH ont parfaitement réussi leurs débuts en D2. Formidables de solidarité, elles ont su se relever d’une entame délicate pour afficher ensuite leur solidité.

Au début, il ne fallait pas s’affoler. Surtout pas. Malgré cette lucarne trop vite encaissée, malgré cette exclusion trop vite décomptée. Car là, maintenant, les souffles sont courts, les joueuses de l’ATH ont du mal à plonger dans ce match, sans doute un peu crispées par ce premier match de D2, par cette salle certes très belle, mais trop nouvelle pour elles.

Rien n’est facile, bien sûr, il ne faut pas non plus exagérer

Mais il fallait passer ces minutes, les accepter, avant de pouvoir les dépasser. Prendre quelques coups, sentir les chocs, comme pour déclencher une réaction.



La défense, d’abord un peu passive va prendre la mesure de ses adversaires. Oh, pas en trois secondes non, mais au rythme des attaques qui avancent.

Et plus le temps passe, mieux les joueuses de l’ATH se trouvent sur le terrain. Jamais dépassées au tableau d’affichage (4-8, 14e au pire), grâce à Ana Djuric et Émilie Meiss, il leur manquait juste un déclic.

Et c’est Roseline Ngo Leyi qui va le provoquer. À peine entrée en jeu, la porteuse du N. 77 va faire sienne cette zone entre trait jaune et pointillés à son poste de pivot.

Un penalty provoqué, un but marqué pour ses deux premiers ballons et voilà l’ATH pleinement dans la bonne atmosphère : 9-8 (18e ), un “5-0”, ça fait du bien.

On peut se répéter, plus le match avance, plus les filles de l’ATH se montrent à leur aise.

Rien n’est facile, bien sûr, il ne faut pas non plus exagérer, mais elles vont adopter cette salle, prendre la mesure de l’espace et de leur adversaire : 16-12 à la pause.

« Elles m’ont bluffée »

À la reprise, l’ATH va rester bien calé sur son objectif. Laura Spaety va donner le ton, d’autres vont suivre comme Émilie Meiss, Ana Djuric et, bien sûr, Roseline Ngo Leyi (5/5 au tir) qui refait le même coup qu’un peu plus tôt : 20-15 (36e ), 23-20 (42e ), mais 26-22 (50e ).

Cette fois, c’est le retour sur le terrain de Frédérique Forgues (15 arrêts) qui va donner du souffle à l’ATH.

Elle va veiller sur ses filets et donner la possibilité de se tromper à ses coéquipières.

Cette mi-temps ne sera pas facile pour les Bas-Rhinoises, mais elles sauront se montrer solidaires, compactes et dissuasives pour l’adversaire, malgré quelques ballons trop facilement égarés.

« C’est génial, dira, émue, Bénédicte Ducrocq, le coach de l’ATH. Elles m’ont bluffée. Je savais que l’on pouvait attendre un tel match de ces filles, mais peut-être pas aussi tôt. Vraiment, on ne pouvait pas mieux commencer. »

L’ATH, en pleine lumière, a réussi son entrée dans la D2. Premier match, trois premiers points et, surtout, une très belle impression. Vivement la suite…

Christine André


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail