MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : L'œil noir du major
13/1/2014 18:18:00 (1348 lectures)

L’ATH a livré un match décevant samedi soir contre Cannes. Retour sur ce moment pâle avec Manon Lhou Moha, qui vient aussi de boucler ses études de kiné.

« Quand même, ça me gêne un peu… » Mais néanmoins certains faits méritent d’être rappelés. Manon Lhou Moha, élève de l’école de physiothérapie de l’Ortenau en Allemagne, vient d’obtenir son diplôme avec le statut de major, la meilleure de sa classe de trente-sept, mention très bien à l’écrit, à l’oral et en pratique.

« Ça y est, c’est fini, soupire l’ailière droite de l’ATH. C’est un poids en moins, un truc de ouf ! Ça me tenait à cœur d’arriver à faire les deux choses à fond, les études et le handball, mais ce n’était pas toujours facile. »



« On vient de se prendre une valise à domicile, je suis frustrée »

Autant commencer joyeusement ce petit récit en fixant noir sur blanc cette importante étape personnelle. Avant de poursuivre ces lignes avec un sujet bien moins réjouissant, la défaite de samedi soir contre Cannes.

« Je suis une mauvaise perdante, tranche-t-elle d’entrée. Donc, après un tel match, je ne me sens pas bien. On vient de se prendre une valise à domicile, je suis frustrée. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi on baisse les bras aussi vite. Et je ne sais même pas si c’est vraiment ça qui se passe dans nos têtes. Je ne pense pas que ce soit une question d’envie, sinon on ne s’entraînerait pas sept ou huit fois par semaine. »

Manon Lhou Moha a eu cinq occasions de marquer durant ce match, elle en a manqué deux. « Je déteste l’échec et ces deux-là m’énervent. Mais comme disait Dany (Weitz) , ils font partie de la vie, simplement il faut savoir les utiliser. À chacune de faire sa propre analyse individuelle et collective. C’est à nous de rebondir, mais il ne faut pas attendre trop longtemps. Autrement, le saut à faire serait trop long. »

Depuis son poste d’ailière, il n’est pas forcément facile d’avoir une grosse influence sur le jeu. « C’est considéré comme un poste ingrat, c’est à toi de faire ta place, il faut être filou. Je râle quand je n’ai pas de ballons, mais j’aime bien jouer avec le pivot et j’apprécie les duels avec la gardienne. »

« J’ai envie de jouer, de donner et de gagner »

Et parfois, on est tenté de se rapprocher du centre, comme il lui est demandé parfois pour semer le trouble dans la défense adverse. Samedi soir, elle y aura fait une très brève incursion de l’autre côté du terrain. « J’ai voulu essayer d’arrêter une fille qui devait avoir vingt centimètres et vingt kilos de plus que moi, s’amuse-t-elle. J’ai pris un coup au visage, mais ils font partie du jeu. »

Une façon d’aller à la bagarre, pas uniquement au sens figuré, qu’il faudrait rendre collective. « Il faut qu’on apprenne à être guerrières de la première à la soixantième minute. En D2, on est outsider, on est considéré comme le petit, raison de plus : on n’a rien à perdre, c’est du sport, il faut jouer. »

Avec un appétit qu’il faut cultiver. « À cause de mes examens, je n’ai pas pu jouer le dernier match à Octeville en novembre, ça m’a manqué. Maintenant j’ai un peu plus de temps, j’ai envie de jouer, de donner et de gagner. »

Un enthousiasme à mettre en pratique de façon collective dès samedi prochain à Yutz.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail