MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : Clémence et les bonnes notes
9/5/2014 17:00:00 (1677 lectures)

Clémence Louis : « On va déjà tâcher de gagner contre Yutz avant de se projeter sur le match à Mérignac. »  PHOTO DNA – Christine André
Clémence Louis : « On va déjà tâcher de gagner contre Yutz avant de se projeter sur le match à Mérignac. » PHOTO DNA – Christine André

L’ATH dispute samedi soir contre Yutz son dernier match de la saison à domicile. Avec Clémence Louis sur son aile gauche.



« J’ai toujours voulu faire ça. Déjà quand j’étais en CE2, je me suis dit qu’un jour, ce serait à mon tour de m’occuper d’une classe ». Aujourd’hui, Clémence Louis a 21 ans et, ces jours-ci, sa projection d’alors est en train de prendre forme.

Elle est à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation, vient de passer les écrits de son concours, prépare les oraux de juin en attendant les résultats. Très bientôt elle espère être, à son tour, professeur des écoles.

« J’ai tendance à me poser trop de questions »

La période est donc chargée car, question handball (« J’ai parfois du mal à gérer les deux »), le moment est crucial aussi, d’autant plus qu’avec la blessure d’Émilie Meiss, elle est la seule ailière gauche du groupe.

« C’est toujours mieux d’être à deux, on peut se ressaisir sur le banc quand ça ne va pas. Mais être seule est aussi une bonne chose, cela oblige à prendre ses responsabilités, car moi j’ai tendance à me poser trop de questions sur un terrain et il faut que je sois en confiance pour bien jouer. »

Samedi, il faudra être à la hauteur de la D2 pour espérer avoir encore une minuscule chance de maintien. Et ce sera compliqué, forcément. « À ce niveau, on ne peut pas rencontrer de mauvaise gardienne, par exemple, on n’a pas droit à l’erreur et le jeu est bien plus rapide. En tant qu’ailière, on joue le contre, mais on a finalement eu peu d’occasions de le faire cette saison. »

Et quand la situation de l’équipe est tangente, cela n’appelle pas la décontraction. « C’est comme si on avait une épée de Damoclès au-dessus de la tête à chaque match, ce n’est pas facile de perdre aussi souvent. C’est une bonne expérience de découvrir le niveau au-dessus, mais ce n’est pas pour autant que l’on prend plus de plaisir. »

Clémence Louis, qui a commencé le handball à Sélestat, grâce… « à mon instituteur de CM1, Philippe Klein », avant de poursuivre son parcours à l’ASPTT – « Jean-Michel Turin m’a donné ma chance. Sans lui, je n’en serais pas là » –, vit sa troisième saison à l’ATH. « Je viens de réaliser que j’ai pris une division tous les deux ans. »

Pour éviter un retour en arrière, il faudra chercher l’improbable en battant Yutz, le deuxième du championnat, samedi. « À l’aller, on a failli réaliser l’exploit et, à domicile, je pense qu’il y a un coup à jouer, j’ai le pressentiment qu’on pourrait gagner. En tout cas, c’est le match où il y aura le plus de motivation de la part de toutes les joueuses. »

Accordéon, piano et guitare

Alors, pour apaiser son stress, elle aura peut-être un air de piano en tête. « Quand je joue un morceau, je me sens bien, même si ce n’est pas la même intensité que le hand. »

Issue « d’une famille de musiciens », ses parents, Nathalie et Christophe, l’ont guidée vers l’accordéon, puis le piano donc, et bientôt la guitare pour pouvoir accompagner ses futurs élèves. Mais pour ce qui est du sport, c’est elle qui a lancé la mode, au point de convaincre ses deux petites sœurs, Roxane et Madeline, de se mettre au handball, à Dambach, le frère aîné (Victor) y échappant de justesse.

Et pourtant, Clémence Louis, dit-on, est d’un naturel distrait dans la vie de tous les jours. « Je crois que c’est de famille, j’ai tendance à perdre facilement l’attention, rigole-t-elle, il suffit d’une mouche qui passe. Et après une journée de cours, les effets sont accentués. »

Mais cela n’empêche pas la détermination. « Depuis que je fais du hand, mon seul objectif est de progresser jusqu’à ce que je ne puisse plus. Là, j’apprends encore des choses. »

Bientôt, ce sera à elle de donner à apprendre. Et peut-être, allez savoir, d’être à son tour à l’origine de nouvelles vocations.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail