MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : Laura dans l’arène
28/11/2014 9:22:00 (1270 lectures)

Samedi soir, Laura Flippes était de retour à Truchtersheim.  PHOTO DNA – ch.a.
Arrivée à Metz l’année dernière, Laura Flippes commence à s’installer dans le groupe professionnel qui vient de se qualifier pour le tour principal de la Ligue des champions.

Samedi soir, Laura Flippes était de retour à Truchtersheim. PHOTO DNA – ch.a.



C’est l’histoire d’une progression, d’un entêtement aussi à vouloir concrétiser son rêve. Comme beaucoup d’autres, Laura Flippes a, un jour, tenté sa chance. Comme très peu d’autres, elle est en train de réussir à se faire une place dans le club phare du handball féminin français.

« En arrivant, c’était bizarre de m’entraîner avec des joueuses que je voyais avant à la télé. C’était super impressionnant, mais les filles ont tout de suite été adorables avec moi, ont tout fait pour m’intégrer. C’était chouette et vraiment sympa de pouvoir vivre ça. »

On est alors à l’été 2013, Laura Flippes a 18 ans et plonge dans une nouvelle vie.

« Croiser Alexandra do Nascimento, la voir jouer »

« Au début, tout était rose, j’étais dans l’euphorie et plutôt contente de quitter un peu les parents, plaisante l’arrière ou ailière droite. Après, il y a eu des moments plus difficiles à se dire que ce serait bien d’être encore chez papa-maman. Mais des personnes m’ont beaucoup aidée à les dépasser. »

Sa complicité avec la gardienne Margaux Cintrat, arrivée en même temps de l’ASPTT Strasbourg, sera déterminante. « Avoir une amie comme ça permet de tenir le coup. On vivait dans une maison avec sept filles du centre de formation. Chacune avait sa chambre, mais nous, on partageait les nôtres. Margaux faisait la cuisine, je me souviens encore d’une super tarte aux légumes, et moi je faisais la vaisselle. »

Question handball, la première saison sera passée à naviguer entre la réserve et la D1. « J'avais du mal à trouver mes repères, à être à l’aise. J’ai douté un peu. » Depuis cet été, sous le regard de Jérémy Roussel, elle fait partie intégrante du collectif de la “une” et savoure chaque minute de temps de jeu grappillée.

« Ça se passe vraiment bien. Même quand je ne joue pas, j’apprends énormément de choses à être sur le banc. Et puis les filles sont là, me donnent des conseils et je me sens progresser. Il faut accepter, pour franchir un cap, de ne pas trop jouer. »

Alors, Laura Flippes observe, emmagasine des sensations, des impressions, des gestes. Vendredi dernier, elle était du voyage en Roumanie, à Baia Mare. « La Ligue des champions, toutes les handballeuses rêvent de la jouer. C’est assez monstrueux. Croiser des joueuses comme Alexandra do Nascimento, la voir jouer, c’est un exemple. »

« On n’oublie pas l’endroit d’où l’on vient »

Les Messines y ont gagné le droit de poursuivre leur route. « Faire partie des douze meilleurs clubs européens, c’est quand même beau. »

Les Arènes de Metz, c’est le nouveau terrain de jeu de Laura Flippes. Mais samedi soir, elle a fait un crochet par Truchtersheim pour voir ses anciennes coéquipières de l’ATH jouer face à la réserve mosellane.

« C’est le club où j’ai grandi handballistiquement et, forcément, on n’oublie pas l’endroit d’où l’on vient. C’est toujours un plaisir de revenir, de revoir les copines, j’ai vécu beaucoup de choses dans cette salle. Quand ça ne va pas trop, ça fait du bien de se rappeler ces moments. »

Le 13 décembre, Laura Flippes fêtera ses 20 ans, elle est en deuxième année de BTS “Chimiste” – « C’est un peu dur, mais je m’accroche, les profs sont derrière moi » –, travaillera peut-être plus tard dans un laboratoire.

Mais avant tout, celle qui a manipulé ses premières balles à Lingolsheim voudrait prolonger ses expériences dans le monde du handball professionnel. Et là, le rêve est en marche…


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail