MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : Ailière virevoltante
16/9/2015 22:35:00 (947 lectures)

Arrivée à l’ATH à l’intersaison, Kristyna Salcakova est une accélératrice de jeu. Cette ailière gauche, internationale tchèque, aime les grands espaces.

Kristyna Salcakova, 1m63 d'énergie et de peps.  PHOTO DNA – Ch.A.

Kristyna Salcakova, 1m63 d'énergie et de peps. PHOTO DNA – Ch.A.



« Ça faisait trois ans que nous vivions séparés, c’était trop long… » Ce n’est pas toujours simple pour les couples de sportifs de suivre un itinéraire commun.

Kristyna Salcakova et Ondrej Mika (qui joue à l’ESSAHB depuis la saison dernière) ont, cette fois, réussi à se retrouver dans le même pays, dans la même ville même, pour « jouer dans deux clubs très proches l’un de l’autre ».

Toujours filer là où le jeu va se faire

Pour la première fois, Kristyna Salcakova a donc fait ses valises pour s’éloigner de la République tchèque, où elle a effectué jusque-là toute sa carrière de handballeuse, pour se lancer dans cette nouvelle aventure.

Pas non plus une mince affaire pour celle qui est très attachée à Uherske Hradiste, la ville où elle a grandi et où vivent toujours ses parents, Eva et Vladimir, un ancien handballeur. C’est en Moravie, au sud-est de la République tchèque.

« C’est une petite ville historique, très belle, j’adore. Avec beaucoup d’activités sportives, mais aussi culturelles, un festival de films en été, une fête du vin en septembre. Il y a aussi une forte tradition de folklore. »

Enfant, Kristyna Salcakova s’est nourrie de cette atmosphère éclectique, faite de vie au grand air et de partage festif.

« J’ai eu une belle enfance, mes parents organisaient des camps d’été pour les jeunes, je faisais partie du club folklorique, on dansait, on chantait, on jouait de la musique. Mon père et ma sœur faisaient aussi partie d’une troupe de théâtre et moi j’étais à l’école de musique pour apprendre le piano à six ans et j’ai commencé le handball à neuf ans. »

Aujourd’hui, à tout juste 28 ans, on la devine impatiente d’apprendre le français. On l’observe attentive et respectueuse de la vie de groupe. On l’apprécie cheminant inlassablement sur un terrain, jamais en quête de souffle, avec l’envie de toujours filer là où le jeu va se faire. Kristyna Salcakova, c’est 1 m 63 d’énergie et de peps.

« Au début, j’ai précisément aimé ce sport parce qu’il est rapide et dynamique, mais aussi intelligent. C’est un jeu intéressant avec, souvent, beaucoup de suspense dans les matches. »

Son sport, elle l’a cultivé dans différents clubs. Notamment celui de Zlin – « J’y ai remporté mon premier titre à 17 ans » –, et celui d’Olomouc. « C’est une belle ville universitaire et, au club, les gens étaient super. »

Côté études, elle obtiendra ses diplômes pour enseigner dans les écoles primaires, tout en suivant aussi une formation d’entraîneur.

« Plus tard, quand j’arrêterai ma carrière, j’aimerais m’occuper d’équipes de jeunes, j’aime bien travailler avec les enfants. »

Côté handball, il y aura les Coupes d’Europe (Vainqueur de Coupe et Challenge Cup) avec ses clubs. Mais aussi la sélection nationale (86 sélections) où elle « fait partie des trois capitaines du groupe ».

Elle a disputé l’Euro et les championnats du monde en Serbie (2012 et 2013). En juin dernier, la qualification pour les Mondiaux de décembre a été manquée (contre les Pays-Bas), il s’agira maintenant d’obtenir celle pour le prochain Euro avec des matches en octobre, en mars et en juin contre l’Italie, l’Ukraine et la Serbie.

Sous les yeux de Martina

« Ce sera très important, il faudra faire partie des deux meilleurs pour se qualifier. Je suis fière de pouvoir représenter mon pays, mais aussi de jouer avec cette équipe où il y a une très bonne ambiance. »

Samedi soir à Truchtersheim, Kristyna Salcakova disputera son premier match de championnat sous les couleurs de l’ATH.

« On sent une énergie positive ici, les entraînements sont sérieux, les filles, comme les dirigeants, sont sympas et m’aident pour tout. J’aimerais que l’ATH puisse monter en D2. »

Et, histoire de se sentir encore plus entourée ce soir-là, sa petite sœur, Martina, fera le déplacement. « Elle est un peu ma copie, on a joué ensemble à Olomouc, mais là, elle est blessée, les croisés… »

Sous ses yeux et ceux de tous ses nouveaux supporteurs, Kristyna Salcakova va multiplier les efforts, les courses et les envolées, histoire de donner du souffle et de la légèreté aux ambitions de l’ATH.

ATH – Val d’Orge, samedi 20h30 à Truchtersheim.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail