MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : Interview : David Cochin
8/10/2015 22:44:00 (1268 lectures)

Après Ilona Kieffer, place au président de l'ATH David Cochin.
Un président passionné et rassembleur qui avoue un penchant pour ... le foot  ! et qui donne rendez vous à tous les supporters de l'ATH au 28 mai 2016, soir de la denière journée de Nationale 1. 

Merci David et Dominique pour cette longue interview.

Tout d'abord, bonjour David, et comme d'habitude, avant de commencer un petit mot sur ton "itinéraire" - il me semble que l'on a des origines communes ?

Oui, en effet, Lorrain de naissance, je suis né à Verdun, mais j’ai surtout vécu à Bar le duc. Ensuite, après avoir passé mon BAC à Metz, j’ai rejoint Strasbourg pour y poursuivre des études supérieures. J’ai pu alors découvrir et apprécier la qualité de vie Alsacienne  et m’y suis donc installé définitivement.

D'où te vient la passion pour le hand... Tu as pratiqué ce sport dans ta jeunesse ?

Non, pas vraiment handballeur à la base ! Bien que Bar le Duc soit une ville de handball. La compétition était  surtout orientée vers  le football tout en faisant régulièrement d autres sports en loisir.



Qu'est ce qui t'a poussé à  reprendre le club de l’ATH dont l'équipe phare venait de connaitre la relégation ?

Dans les faits, j’étais déjà  dans le comité où avec Denise, nous avions dans l’idée de créer une vraie relation, une passerelle plus efficiente entre le haut niveau et les équipes de  jeunes (garçons et filles où jouaient mes enfants Nathan et Valentine).

Avec comme ligne  directrice de continuer à bâtir un club formateur, en solidifiant la base et  en capitalisant sur son point fort qu’est la formation. Et bien sûr, de créer  les conditions optimales pour revenir un jour jouer en D2 et  s’y implanter alors  de manière durable et pérenne.

C est cette notion très forte de BATIR   qui est pour moi importante car nos échanges avec Aurélien et le staff technique reviennent très souvent sur ce sujet. Avec les mêmes questions, dans quelles conditions devons nous arriver à l’étage au dessus, avec quel staff, avec quelle équipe, avec quels moyens … ??

Mais dans cette période d’incertitudes économiques, la question reste posée quant à savoir si les moyens, les compétences et les envies existent pour bénéficier d’un Projet Féminin de haut niveau et par conséquence  un club de D2 en Alsace ?

L’ATH ou l’Alsace doivent proposer une structure organisée qui permettra aux jeunes du club mais aussi à toutes les bonnes joueuses alsaciennes de trouver les conditions pour jouer  au Handball à un haut niveau. L’ ATH souhaite devenir ce club référent en Alsace. Et même si depuis, l’ATH a été choisi comme le club référent  par les instances sportives pour le Hand Féminin,  tout reste à faire dans la pratique…

Coté sportif beaucoup de choses existent déjà, mais  si on regarde le coté politique et  institutionnel du dossier, nous avons beaucoup de travail pour anticiper les modifications et les évolutions qui arrivent : nouvelle région, orientations budgétaires, transfert de compétences entre les collectivités,  etc, …

Comment Madame a pris la chose (même si je pense que la décision a été longuement réfléchie) ?

Je crois qu’il vaut mieux lui demander…

Mais Anne a été handballeuse et de surcroit, elle n’a connu qu’un club. Issue de Truchtersheim, elle a joué au THCL depuis les équipes de jeunes jusqu’en équipe fanion, donc je crois que pour elle ce n était pas un frein.

Par contre, je n’étais pas dans une démarche de prendre la présidence et n’ayant pas préparé mon arrivée en amont, ceci ne m’a pas facilité la tâche !

Un petit bilan sur la saison passée, à titre perso tout d'abord puis au niveau du club ?

Je tente de passer du président passionné, omniprésent à celui de Raisonné… qui ne doit pas être trop partisan, supporter mais plutôt le président Rassembleur, qui fixe le cap qui doit mettre le coach et l’équipe dans les meilleures conditions, ensuite, à 20h30 le samedi, je n’ai plus la main …

Ta plus grande satisfaction et ta plus grande déception de l'année écoulée ?

- Déception : On se donne rdv dans 1 ou 2 ans pour en parler

 - Satisfaction : Avoir gardé tout l’effectif et surtout gardé  les plus jeunes. Qui ont bien voulu me faire confiance. Nous souhaitons leur apporter les moyens de réussir à l’ ATH ( et en Alsace) plutôt que de partir loin de Strasbourg.

Un petit mot sur tous les bénévoles du club qui sont quasiment tous restés fidèles ?

C est une des fiertés de ce club, les gens qui viennent à l’ATH sont surpris de voir la qualité des Equipes et le  nombre d’actions qui y sont menées (public en nb pour les matchs, soirée après match – Ecole de Hand, soirées Club, espace Partenaires, Hand’ensemble …). Je crois que Chacun à son niveau tente d’apporter une âme à ce club et je les remercie de leur implication quasi quotidienne pour certains.

Tous les clubs de N1 voire de D2 n ont pas cette chance.

En réalité,  plus qu’une fierté, c’est une force et il faut vraiment les respecter pour cela. Merci à eux.

Rarement l'équipe une aura connu une telle stabilité (un seul départ, deux renforts de choix, des jeunes qui poussent à la porte...), vous avez une recette ou la choucroute est meilleure dans le Kochersberg ?

C’est un ensemble de choses qui montrent que le projet est partagé par le groupe et devient attractif de l’extérieur car des joueuses nous  appellent aujourd’hui. C’est la preuve que l’on progresse et que l’on existe dans  le paysage du handball Français. Les joueuses sont prêtes à nous écouter et malgré le fait de joueur en N1, d’excellentes  joueuses s’intéressent à l’ATH quand on voit les CV de Jelena, Kristyna, Awa ou Tanja… pour ne citer qu’elles.

Nous avons fait le pari de proposer un projet qui privilégie les jeunes et les joueuses alsaciennes en priorité. Nous gardons cette ligne directrice avec la volonté que  toute nouvelle joueuse doit apporter une plus value à son poste ou au groupe. C’est, je pense le cas avec les renforts de Tanja l’année dernière et l’arrivée de Jelena et Kristyna qui sont déjà adoptées par le groupe grâce à leur niveau de jeu, leur expérience et leur exemplarité.

Nous bénéficions aussi de la qualité de formation en Alsace et nous savons que de nombreuses alsaciennes jouent en France dans des clubs de D1 ou D. Nous avons encore des ressources non exploitées …

Pour le recrutement, je vous dirai qu’il faut être patient et ambitieux à la fois, et là le club bénéfice au travers d’Aurélien d’un regard, d’un réseau et d’une expérience que nous n n’avions sûrement pas avant.

Les objectifs pour la fin de la saison au niveau de l'équipe 1? Personne n'ose l’avouer ouvertement mais une montée à l'étage supérieur est envisagée ?

Ambitieux, oui bien sûr

Mais mon crédo pour cette année sera de faire mieux que l’année dernière (4ème)

Ensuite, c est le terrain et l’implication des joueuses qui seront le Juge de Paix

A mon niveau, l’objectif, c’est de préparer la saison et de mettre les équipes 1 et 2 dans les meilleures conditions pour performer sur le terrain et là, il y a encore énormément de choses à faire progresser.

Le challenge Sportif appartient au staff et aux joueuses mais en N1F, il faut se souvenir qu’une seule équipe  monte dans chaque groupe en fin de saison, alors si l’occasion s’offre à nous on saura l’accepter. Mais la route est longue et nous ne sommes pas seuls à être ambitieux.

 Humblement, je crois que nous ne  sommes pas au-dessus des autres. Toutefois, je suis persuadé  que l’équipe s’est améliorée qualitativement, et que les recrues vont apporter des solutions nouvelles à l’entraineur, ce qui doit permettre à l’ATH  de jouer les premiers rôles. Ensuite respectons le jeu et nos adversaires, cela nous évitera des déceptions inutiles …

A propos des jeunes, un chiffre m'inquiète voire m'alarme : tu as une fille née en 1997 comme la mienne : tu n'es pas sans te rappeler qu'il y a quelques années lorsqu'elles jouaient en -12 l'ATH alignait 6 équipes (5 sur Truch et une sur Achenheim), génération qui raflera ensuite de nombreux titres régionaux... Aujourd'hui une seule équipe en moins de 11 et idem en moins de 13... : Ce qui a fait la force du club n'est-il pas en danger ? Des solutions à court terme ?

Vaste sujet et débat, mais  le handball Alsacien fait-il tout ce qu’il faut pour faire venir à soi les jeunes !

Nous sommes concurrencés par le foot féminin, le basket, la danse sportive, rythmique ... Les parents sont beaucoup moins investis et les jeunes zappent facilement d’une activité à une autre, quand ca ne correspond pas ou plus à leur fonctionnement ou contraintes (horaire, déplacement etc.)

Mais tu as raison, jouons notre rôle associatif, social et recréons le lien avec les parents et les jeunes pour se prémunir de l’avenir.

Au club, nous avons relancé une grande Dynamique avec les Ecoles de Hand qui avaient même disparu à Achenheim. J’en profite pour dire un Grand Merci aux 5 papas (et adjoints) qui aujourd’hui œuvrent le samedi matin avec plus de 70 enfants

A ce jour, avec Achenheim , nous avons pas loin de 85 jeunes sur les 2 sites.

Avec en prime une Nouveauté, nous créons une 1ere Section 4-6 ans le samedi à 11h intitulé » les Ateliers du handball – les 1ers pas du handball » avec Carole Urban comme Gentille Organisatrice.

Combien de déplacements as tu manqué l'année dernière avec l'équipe une ?

Beaucoup !

3 déplacements la saison dernière avec un bilan de 2 défaites et 1 victoire

Les filles et le staff préfèrent que je reste à la maison, c est pas un rythme de champion !

Papa président, maman sur tous les fronts (et joueuse), fille joueuse, fils joueur (HDH): je suppose que vous êtes plus souvent dans les gymnases qu'à la maison ?

La famille aime le sport et nous concilions les horaires pour accompagner au maximum les enfants même si Valentine ne m’a pas vu souvent, mais je crois qu’elle préfère quand j arrive après le match…

Confidence, en plus nous avons BeinSport … et je continue le foot,  donc le sport fait partie de notre vie.  

Et toi perso, tu arrives à concilier tes journées de boulot et ton statut de président sans trop de difficultés et d'interférences ?

L’avantage de vivre à Truchtersheim, c est que je peux intervenir tôt le matin car Aurélien est présent dès 8h au gymnase ou le soir quand je rentre.

As-tu parfois le temps de respirer autrement que par le handball ? Dans ce cas quels sont tes principaux centres d'intérêts?

Oui, je dors peu et je lis beaucoup de presse économique, et puis nous voyageons régulièrement et cela nous permet de couper du handball avec la famille.

Et bien sûr, le sport car je n ai pas coupé après mon opération. Je joue avec d’anciens copains en vétérans au football.

Ensuite, nous recevons ou partageons des soirées entre amis, nous avons trouvé un bon équilibre entre le hand et le reste

Merci beaucoup David et si tu veux rajouter un (des) commentaire(s) supplémentaires ...

Alors j aime bien le terme du coach : JEU  qu’il répète spontanément pour encourager les joueuses à aller au bout de leur action alors je dirai : place au Jeu !

 Et rendez vous au soir du 28 mai 2016 à Truchtersheim pour le dernier match à domicile !


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail