MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : Un pas en avant
28/11/2016 9:34:00 (120 lectures)

L’ATH a livré un match intéressant collectivement pour parvenir à s’imposer contre Alfortville, repoussé loin derrière en fin de match.

Élodie Drion et ses coéquipières ont joué juste.  PHOTO DNA – JEAN-CHRISTOPHE DORN

Élodie Drion et ses coéquipières ont joué juste. PHOTO DNA – JEAN-CHRISTOPHE DORN



C’est très souvent à travers sa défense que l’on mesure l’état d’esprit et la force de caractère d’un collectif. Samedi soir, celle de l’ATH aura été son unité de mesure. D’une implication impeccable et toujours guidée par Manon Hemmerlin et Charlotte Kieffer, elle va donner du souffle au jeu bas-rhinois.

Trois ballons sont contrés sans avoir le temps de voir le but, deux autres tentatives seront détournées avec autorité par Margaux Cintrat, sinon les arrières adverses, au physique pourtant consistant, sont repoussées au loin. Alfortville ne marquera que deux buts dans le jeu en quatorze minutes : 7-3.

Une très instructive 41e minute

De l’autre côté du terrain, Dalila Abdesselam, créatrice de gestes, fait encore une fois étalage de sa palette de possibilités, orientant le jeu à travers des passes déroutantes, trouvant souvent Laura Spaety au pivot, par exemple.

Mais, au moment de la première infériorité numérique, l’ATH va souffrir, un peu trop même : 8-7 et 9-8 (20e ). Ce ne sera pas long : 13-8 (24e ), mais 15-12 à la pause. L’écart aurait pu être un peu plus grand avec un final plus soigné.

Alfortville se rapprochera ensuite à deux buts : 16-14 (36e ), mais Charlotte Kieffer et Lucie Baumgarten vont remettre les choses en ordre : 19-15 (40e ).

Arrive alors une très instructive 41e minute. L’ATH se retrouve en double infériorité numérique, la porte est grande ouverte pour un retour express d’Alfortville. Mais les Bas-Rhinoises vont vite la refermer, marquant deux buts, repoussant deux attaques et obligeant même leur adversaire à poser un temps mort.

Grâce à un jeu collectif varié et plaisant, l’ATH, avec Dalila Abdesselam, Manon Lhou Moha et Émilie Meiss, va boucler son match avec sérénité. Ce qui n’allait pas de soi au moment de son coup d’envoi, d’autant moins qu’il fallait faire sans Kristyna Salcakova, Awa Diop et Raïssa Dapina.

« Engagement défensif et justesse tactique »

« C’était notre meilleur match depuis le début de la saison et il est même très largement devant les autres, savoure Aurélien Duraffourg, l’entraîneur de l’ATH. Prioritairement grâce à deux choses. L’engagement défensif – on a fait le pari risqué d’évoluer avec une défense alignée face à une équipe qui possède de nombreuses shooteuses – et la justesse tactique dans le jeu d’attaque. En mettant, par exemple, de l’intensité sur les montées de balle pour ne pas laisser Alfortville dans une situation de confort. Un très gros pourcentage d’actions étaient justes, bien jouées par rapport à la situation qui se présentait. C’est la plus grosse satisfaction, c’était notre match le plus cohérent. »

L’ATH a renoué avec la victoire, il en faudra quelques-unes de plus pour continuer à se refaire une meilleure place au classement. Mais l’ATH a surtout renoué avec le plaisir du jeu.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail